top of page

Mon histoire avec l'alimentation 🍴

Dernière mise à jour : 14 mai 2022

Entre malbouffe et orthorexie



Dans mon article "Mon histoire avec la naturopathie", je t'ai retracé mon chemin de vie.

Aujourd'hui j'ai envie de te raconter plus en détails mon parcours alimentaire. Car si aujourd'hui j'ai une relation totalement saine avec l'alimentation, cela n'a pas toujours été le cas.


J'ai eu une enfance avec une éducation alimentaire RO-YA-LE ! Mes parents ont toujours tout fait pour qu'on mange, mon frère et moi, des aliments de qualité. Ils étaient déjà très renseignés sur les notions d'alimentation saine et d'agriculture biologique. Nous avions un grand potager et j'ai toujours mangé de tout. (Hormis un gros blocage que je faisais sur la viande).


Arrivée au lycée : chamboulement total de mes habitudes. N'habitant plus chez mes parents, j'étais libre de me nourrir comme je le voulais.


Il y a eu la découverte d'un monde entier de nourriture grasse et sucrée à deux pas du lycée : kebabs, confiserie, boulangerie, McDonald's...etc.

Pendant 3 ans, mon alimentation n'a fait qu'empirer. Je mangeais 2 paninis au Nutella par jour, kebab le mercredi, McDonald's le jeudi... chips, bonbons et sodas à gogo ! + l'alcool pendant les apéros et les (nombreuses) soirées.

J'avais de temps en temps une prise de conscience vis-à-vis de l'éducation alimentaire que j'avais eu, donc j'achetais quelques fruits et légumes, mais je cuisinais très peu.


De plus, à ce moment-là je faisais très peu de sport, hors cours d'EPS (Education Physique et Sportive.) J'allais courir et faire du vélo de temps en temps, mais rien de très régulier !


Ce mode de vie a évidemment eu un impact très négatif sur mon corps : j'ai pris une dizaine de kilos, mon corps a "explosé" (coucou les vergetures), je suis passée d'un 34/36 (étant très fine avant) à un bon 40 voire 42. Cela peut paraître peu une taille 40, mais il faut se rendre compte que j'ai pris 3 tailles en peu de temps !

Ma peau est devenue catastrophique, j'ai découvert à 18 ans ce que vivaient mes camarades de classe depuis le collège et dont j'avais été épargné jusque là : l'acné. Concernant mon acné, je pense que je ferais un article complet pour te parler de ça, il y a tellement à dire !

On peut ajouter à tout ça : une perte d'énergie totale, des règles qui sont devenues très douloureuses, des infections urinaires à répétition...etc.

Bref mon corps m'envoyait des signaux et je ne l'écoutais pas.


Un jour j'ai eu un déclic : déjà je dépensais énormément d'argent entre les fast-food, les restaus, les soirées...etc. et surtout, je me DETESTAIS ! Je me comparais sans cesse avec d'autres jeunes femmes. Je me dénigrais totalement. Je ne prenais même plus de plaisir à m'acheter des vêtements car je n'aimais plus du tout mon reflet dans le miroir.


C'était le moment où on voyait de plus en plus d'influenceuses fitness sur Instagram, alors je me suis en tête de leur ressembler. Je me suis mise à faire du sport, beaucoup (beaucoup, beaucoup !) Je me suis inscrite à la salle de sport et j'y allais tous les jours (coucou le cardio à jeun tous les matins)

J'ai retrouvé une photo de quand j'allais m'entraîner à cette époque. J'avais perdu pas mal de poids mais j'en voulais toujours plus (à ce moment-là je me trouvais grosse, oui oui) :




En parallèle, je me renseignais beaucoup sur la nutrition, mais je suis rentrée dans une diète complètement restrictive : comptage de calories, restriction et frustration toute la semaine... et le week-end : orgie alimentaire. Je retombais dans mes "travers", le sucre et le gras me rappelaient à eux et je cédais complètement à ces compulsions alimentaires, jusqu'à avoir des maux de ventre affreux !

J'ai retrouvé une story que j'avais posté à cette époque, qui représente bien l'état d'esprit que j'avais :



Je tombais petit à petit dans l'orthorexie. [C'est un trouble du comportement alimentaire où l'on fait une fixette sur l'alimentation. On veut se nourrir qu'avec des aliments qui pour nous sont considérés comme sains et bannir tous ceux qui ne le sont pas.]


Je commençais à me former à la naturopathie et malheureusement cela a empiré les choses. Je faisais encore plus une fixette sur l'alimentation. Je ne voulais acheter que des aliments sains, que du bio, je faisais attention à tout en permanence. Et si je "craquais" pour un aliment que je jugeais malsain : je ne prenais aucun plaisir à le manger et je culpabilisais énormément !



Petit à petit, en continuant de me former à la naturopathie et notamment à la nutrition. J'ai découvert l'alimentation intuitive : une alimentation sans restriction et sans culpabilité. J'ai ré-appris à manger sainement tout en ayant la notion de plaisir au quotidien.


Tu t'en doutes, cela n'a pas suffit... Il y a eu tout un travail sur moi à faire en parallèle : un travail de confiance en soi et d'acceptation. Le développement personnel, notamment des lectures m'ont beaucoup aidé.


Désormais je suis sortie de tout ça, je suis en paix avec mon alimentation : je mange de tout (hormis de la viande) et je prends du plaisir à CHAQUE repas. Je fais du sport pour me sentir bien et pas pour atteindre un objectif physique. Et surtout : j'aime mon corps. Je n'ai pas honte de mes vergetures et j'apprends à aimer mes cicatrices d'acné... car tout ça fait partie de mon histoire.


Je m'aime inconditionnellement.

Et aujourd'hui, ce qui m'anime c'est d'accompagner les femmes à s'aimer elles-aussi sans condition ! ❤️


_______________________________________________________ Je suis Montaine, une naturopathe et coach bienveillante, qui a pour but de t'aider à faire la paix avec ton alimentation & avec ton corps ♡ ​ Ma mission : Accompagner les femmes à perdre du poids durablement pour qu'elles se sentent mieux dans leur corps 💃🏼 et qu'elles puissent vivre une vie saine & sereine 🌿


Mon compte Instagram : https://www.instagram.com/montaine_coach.holistique/


Mon Podcast Révélation ☾ : https://open.spotify.com/show/5DlVUqW9khCavoms35LovV


Mes services : mes-services (greenmontaine.com)


Ma boutique : Boutique | Green Montaine


51 vues1 commentaire